Steffen Patzold (Tübingen): Prozesse der Vereinheitlichung: unitas, concordia und pax

Résumé:
Les processus d’unification, entre »uniformisation et résistances«, ont toujours été considérés comme un phénomène essentiel du règne de Charlemagne. D’autant plus que, dans les représentations populaires, la plupart des réformes sont considérées sous cet angle, c’est-à-dire comme des tentatives d’unifier la liturgie, le droit temporel et le droit canonique, les textes bibliques, les unités de poids et de mesure, et même l’écriture; puis, sous Louis le Pieux, le monachisme, le mode de vie des chanoines et chanoinesses, ainsi qu’une multitude d’autres domaines. Ces mesures sont attribuées à la difficulté, pour le souverain, de gouverner un si vaste empire depuis un lieu central. Lire la suite