Charlotte Denoël (Paris): La Parole révélée. Essai sur la symbolique visuelle du livre dans les livres d’Evangiles de l’époque de Charlemagne

Résumé
Nous nous proposons de montrer la place grandissante qu’occupent les images du livre dans les livres d’Évangiles de l’époque de Charlemagne; nous étudierons en particulier comment ses représentations figurées, qui ne sont pas des stéréotypes, ont évolué entre la fin de l’Antiquité tardive et le IXe siècle.Livres sacrés par excellence, réceptacles de la Parole divine et incarnation du Christ, les Évangiles constituent un terrain d’étude de choix, puisqu’ils ont reçu une abondante décoration et que le livre y est omniprésent sous des formes très variées. Loin d’être accidentelle, cette diversité des formes du livre est hautement symbolique. En nous appuyant sur les traditions patristiques et exégétiques concernant les évangélistes et leurs symboles, ainsi que sur les témoignages artistiques antérieurs, nous mettrons en lumière la manière dont le caractère protéiforme des livres contribue à exprimer les relations qui unissent ou séparent les évangélistes, la place de leurs symboles dans les Évangiles et la notion de concordance évangélique. Nous nous intéresserons également à une catégorie spécifique de livres où texte et image sont associés afin de transmettre aux fidèles un message de foi.

Ziel des Vortrags ist, die wachsende Bedeutung der Miniaturen in den Evangeliaren der Zeit Karls des Großen aufzuzeigen. Wir werden besonders untersuchen, wie diese figürlichen Darstellungen, die keine Stereotypen sind, sich zwischen der Spätantike und dem 9. Jahrhundert entwickelt haben. Als Inbegriff heiliger Bücher, Gefäße des göttlichen Wortes und der Fleischwerdung Christi bieten die Evangeliare ein besonders ertragreiches Feld der Forschung, denn sie sind reich dekoriert, und die Bibel ist hier in sehr verschiedenen Formen gegenwärtig. Weit davon entfernt, zufällig zu sein, ist diese Vielfältigkeit der Formen der Bibel sehr symbolhaltig. Indem wir uns auf die patristischen und exegetischen Traditionen, die für die Evangelisten und ihre Symbole gelten, sowie auf frühere künstlerische Zeugnisse stützen, beleuchten wir die Art, mit der der vielseitige Charakter der Bücher dazu beiträgt, die Beziehungen, die die Evangelisten vereinigen oder trennen, und den Platz ihrer Symbole in den Evangelien wie auch den Begriff der Evangelien-Konkordanz zum Ausdruck zu bringen. Wir interessieren uns ebenfalls für eine besondere Kategorie von Büchern, in denen Text und Bild miteinander verbunden sind, um den Gläubigen eine Glaubensnachricht zu übermitteln.

We propose to show the growing place that book painting occupied in the gospels during the age of Charlemagne; we are going to investigate how those pictorial representations, which are not stereotypes have evolved between the end of Late Antiquity and the 9th century. Holy Scripture par excellence and receptacles of God’s Word and Christ’s incarnation, the gospels are a study field of choice, since they have received abundant decoration and the Scripture is omnipresent in many different forms. Far from being accidental, the diversity of forms within the Holy Book is highly symbolic. Building on the patristic and exegetical traditions, concerning the evangelists and their symbols (the early artistic testimonies), we will shed light on how the diverse character of the books helps to express the relations which unite or separate the evangelists and their symbol’s place within the gospels and the perception of the evangelistic concordance. We are also interested in a specific category of books in which text and image are combined to convey a message of faith to the faithful.

 Données personnelles

Foto: Charlotte Denoël

Foto: Charlotte Denoël

Charlotte Denoël
Née le 30 avril 1976

Activité professionnelle
Conservateur des bibliothèques, chef du service des manuscrits médiévaux au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France.
Chargée de cours à l’École nationale des chartes (histoire de l’enluminure)
Membre du Centre Jean-Mabillon (EA 3624 rattachée à l’École des chartes)
 

Formation et diplômes universitaires
– E.N.S.S.I.B.: diplôme de conservateur de bibliothèque (2002).
– École nationale des chartes: diplôme d’archiviste-paléographe (promotion 2001, thèse sous la direction du Pr. Michel  Pastoureau: »Culte et iconographie de saint André en France (Ve‒XVe s.)«.
– D.E.A. à l’E.P.H.E., IVe section, sous la direction du Pr. Michel Pastoureau (2000).

Conservateur au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France depuis 2002,  Charlotte Denoël y est depuis 2011 chef du service des manuscrits médiévaux; elle est par ailleurs chargée de cours à l’École nationale des chartes, où elle enseigne l’histoire de l’enluminure médiévale.

Charlotte Denoël a suivi une formation à l’École nationale des chartes, puis à l’École nationale supérieure des bibliothèques, où elle a successivement obtenu les diplômes d’archiviste paléographe et de conservateur des bibliothèques.

Elle est spécialiste des manuscrits de l’époque carolingienne, ainsi que de l’enluminure du haut Moyen Âge et de l’époque romane, et s’intéresse également à l’histoire des bibliothèques médiévales.

Au département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, elle a dirigé le programme de recherche sur les manuscrits carolingiens qui constitue le premier volet d’Europeana Regia et est actuellement responsable scientifique à la Bibliothèque nationale de France de l’Equipex Biblissima.

Parallèlement à son activité à la Bibliothèque nationale de France, Charlotte Denoël enseigne l’histoire de l’enluminure à l’École nationale des chartes et organise pour l’École des chartes des stages et séminaires de formation continue sur les manuscrits médiévaux.

Elle est également membre du comité de rédaction de Ménestrel et alimente la rubrique sur l’enluminure.

Ses recherches actuelles portent sur les manuscrits enluminés en France aux Xe et XIe siècles, ainsi que sur les représentations du livre au haut Moyen Âge.


Ce contenu a été publié dans Résumés par Max Weber Stiftung, et marqué avec , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Max Weber Stiftung

The Max Weber Foundation promotes global research, concentrated around the areas of social sciences, cultural studies and the humanities. Research is conducted at ten institutes in various countries across the globe with distinctive and independent focal points. Through its globally operating institutes, the Foundation is able to contribute to the communication and networking between Germany and the host countries or regions of its establishments. By promoting scientific dialogue and merging academic as well as non-academic employees from several countries with different cultural backgrounds, the Max Weber Foundation is able to strengthen the Internationalization of research in its three fields of dedication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *